Nous sommes heureux
de nourrir les gens !

Chaque être humain doit se nourrir, c’est l’un des besoins primaires à assouvir en priorité. Et s’alimenter en ayant confiance en les produits proposés par les agriculteurs nous semble primordial.

En ces temps incertains où de nouvelles maladies apparaissent, où la consommation de pesticides augmente, où la malbouffe se développe et où l’agro-industrie reçoit moult soutiens publics et privés, nous souhaitons proposer à nos clients une vision transversale de l’agriculture : l’Agriculture paysanne.

A partir des concepts environnementaux, économiques et sociétaux développés par la Confédération paysanne, nos objectifs sont :

  • de nourrir sainement nos clients, avec des produits exempts de pesticides issus de molécules de synthèse, et exempts d’engrais chimiques,
  • d’être dans le dialogue et la pédagogie pour transmettre nos savoirs et savoirs-faire, et de recevoir également des conseils et retours d’expériences,
  • de préserver l’écosystème dans lequel nous évoluons, pour le bien-être des animaux élevés, des végétaux cultivés, de la faune et de la flore sauvages,
  • d’être autonomes et de pouvoir vivre de notre métier, en nous rémunérant du mieux possible.

Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur ce qu’est l’Agriculture paysanne, l’Agriculture biologique, sur les conditions d’élevage et de culture des végétaux que nous pratiquons respectivement.

Etre intégrés dans notre environnement

Le lien animal – végétal – humain est pour nous fondamental. Pour ce faire, nous tentons de trouver notre place dans l’écosystème qui nous accueille, en essayant d’y mettre le moins de pression humaine possible.

A travers nos activités agricoles, en combinant l’élevage et la production végétale, nous bénéficions d’une certaine complémentarité inter-espèces. Nous respectons au mieux les cycles de chaque être vivant. Nous sommes en Agriculture biologique.

Notre vision est cependant perfectible, car nous apprenons constamment de nos expériences. Nous espérons à terme un lieu agricole avec un cycle global de production autonome, une biodiversité animale et végétale préservée et plus grande encore qu’actuellement !

Etre autonomes

Nous souhaitons conserver notre autonomie décisionnelle et technique, par des formations annuelles auprès d’organismes indépendants. Par exemple :

  • Florian est autonome sur l’alimentation de ses brebis, lesquelles sont nourries exclusivement avec le foin et les céréales produites sur la ferme. Il se forme cependant sur la gestion de prairie à flore diversifiée avec l’Addear 38, pour une alimentation équilibrée pour ses brebis.
  • Nadège débute la reproduction de semences de ses légumes et aromatiques, bouture et marcotte des vivaces, afin de proposer aux jardiniers des plants adaptés au terroir et au climat matheysin. Elle reste attentive aux différentes formations que propose l’ADABio afin de perfectionner ses outils de production.
  • Nous sommes à la fois paysans, commerçants, comptables, communicants, bricoleurs…

Par cette recherche constante d’autonomie, nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice de l’autonomie alimentaire de notre territoire.

Etre paysans militants

Nous sommes deux paysans engagés contre l’agriculture industrielle, et pour l’Agriculture paysanne. Nous estimons que des petites fermes à taille humaine et locales rendent les paysans heureux et les rémunèrent mieux. Elles permettent d’avoir davantage de fermes dans nos campagnes, de dynamiser un territoire (regardez le Trièves !) et d’offrir un large panel de produits locaux de qualité à chaque habitant.

C’est pourquoi nous adhérons à la Confédération paysanne de l’Isère et à l’Addear 38.

Les paysans

Nadège Azarias, paysanne en production de plants et de légumes, en Agriculture biologique

Nadège Azarias

plants et légumes

Mes objectifs sont, à terme, d’être autonome en semences, en terreau et en fumier frais pour mes couches chaudes.

Je suis également convaincue que d’avancer en collectif est l’une des solutions pour pouvoir repenser nos modes de consommation, de production, afin de vivre de manière saine au quotidien et laisser un environnement meilleur aux générations futures.

Ya du boulot, mais j’y crois !

Florian Kieny

brebis, agneaux, poulettes,
foin et céréales

Être paysan c’est l’histoire d’une vie.

C’est prendre pleinement conscience que notre environnement peut être autant généreux que dur. C’est se dire que nos efforts sont essentiels car ils servent à nourrir les gens. C’est essayer de maintenir ce lien, tellement important, entre les hommes et la nature. C’est être vivant.

Quel beau métier!!!

 

IMG_20200618_154121